• « Génération Identitaire, moi je trouve qu’ils sont quand même assez gonflés, ces jeunes », clame Philippe de Villiers, applaudissant le déploiement d’une banderole « White Live Matters » place de la République lors d’une manifestation contre le racisme et les violences policières. « Bah oui, approuve Élisabeth Lévy, ils sont marrants, bravo, bravo ! » « Moi je leur dis bravo, renchérit Philippe de Villiers. Je leur dis bravo parce que y’a une réaction, c’est très bien. » Nous sommes sur CNews, lundi matin. Pascal Praud ne réagit pas. Le soir, Ivan Rioufol remet le couvert : « Heureusement qu’il y a la fachosphère aujourd’hui parce que c’est là où se disent les vérités. »Cette fois, la réaction de Pascal Praud est exemplaire : « Je peux pas vous laisser dire ça. » Trop tard… L’éditorialiste du Figaro se désole : « Le monde médiatique se refuse à regarder la réalité des choses. » Je ne peux pas lui laisser dire ça. Cette semaine, le monde médiatique a inlassablement martelé les « vérités » de la fachosphère. »

    https://www.telerama.fr/television/la-semaine-ou-les-verites-de-la-fachosphere-ont-triomphe-6656260.php

     


    votre commentaire
  • Castex blanc : insignifiance d'un propos. | Le Club de Mediapart

    votre commentaire
  • Contexte juin 2020

    SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE .

    http://amitie-entre-les-peuples.org/SYNDICALISTE-ANTIRACISTE-ANTISEXISTE

    Nous ne voulons pas nous retrouver coincé entre deux manipulations qui empêchent la lutte antiraciste réelle contre les discriminations du fait de la focalisation des débats entre, d’une part, une défense de la République fut-elle de principe et d’idéal et, d’autre part, une défense strictement identitaire et communautaire de victimes car nous voulons - répétons-le - lutter contre le racisme et les discriminations, et ce tout autant que contre l’exploitation -publique ou privée - de la force de travail salariée, laquelle est montante avec le turbo-capitalisme de post confinement (qui accroît tous les paramètres de sa domination tant contre le Travail que contre la nature) .

    En effet la période met en avant trois grandes formes d’oppression : 1) le classisme avec le chômage et la précarité d’un côté et un surcroit des exigences en termes de surtravail pour celles et ceux qui travaillent déjà 35 heures hebdomadaires d’un autre côté , plus 2) le sexisme et 3) le racisme .

    Le monde et la France de juin 2020 se sont mobilisés contre le racisme violent dans la police - et c’est fort juste car les polices doivent absolument évoluer - mais le racisme, tout comme le sexisme, pas moins effroyable, ne sont pas que du domaine de la police ! C’est évidemment toute la société qui est infectée .

    Et il ne s’agit pas que de « dérives individuelles » . Le mal est plus profond , systémique . Et, comme les formes de sexisme sont diverses, les formes de racisme le sont aussi . Certaines sont visibles et bruyantes, d’autres sont plus insidieuses mais fort nuisibles dans l’accès à dIvers droits humains : au logement, à la santé, au travail digne, à la libre circulation des personnes, etc. Par ailleurs il importe d’accorder le droit de citoyenneté aux personnes installées sur le territoire national depuis plus de cinq ans et le code du travail doit être le même pour tous et toutes en offrant plus de protection contre les abus du patronat qui se manifestent de plus en plus au sortir de la pandémie ! 
    Syndicaliste, antiraciste, antisexiste ensemble ! Pour la liberté d’émancipation, l’égalité réelle et la fraternité au-delà des frontières !

    Delarue Christian CGT Rennes et MRAP - Le Quéau Serge Solidaires Bretagne,

    Signatures à chrisdelarue.copsdt.indecosa35@gmail.com

    xxxx

    Gewerkschaftler – Antirassisten - Antisexisten 

    Wir wollen nicht zwischen zwei Manipulationen geraten, die den antirassistischen Kampf gegen die Diskriminierung verhindern, weil im Mittelpunkt der Debatten einerseits eine Verteidigung der Republik, auch wenn es sich um eine Verteidigung von Prinzipien und Idealen handelt, und andererseits eine streng identitätsorientierte und kommunitaristische Verteidigung stehen. weil wir - wiederholen wir es noch einmal - gegen den Rassismus kämpfen wollen, und zwar ebenso sehr gegen den Rassismus wie gegen die - öffentliche oder private - Ausbeutung der Erwerbsbevölkerung, die im Steigen begriffen ist (Turbokapitalismus nach der Eindämmerung wegen der COVID-19 ) .

    Tatsächlich werden in diesem Zeitraum drei Formen der Unterdrückung deutlich : Klassenkampf mit erhöhten Anforderungen für diejenigen, die bereits 35 Stunden pro Woche arbeiten, Sexismus und Rassismus. Die Welt und das Frankreich vom Juni 2020 haben gegen gewalttätigen Rassismus in der Polizei mobilisiert - und das ist völlig richtig, denn die Polizei muss sich weiterentwickeln - aber Rassismus, wie nicht minder schrecklicher Sexismus, ist nicht nur eine Angelegenheit der Polizei ! Es ist offensichtlich die gesamte Gesellschaft, die infiziert ist.

    Und es geht nicht nur um « individuelle Entgleisungen ». Das Übel ist tiefer, systemisch. Und so vielfältig wie die Formen des Sexismus sind, so vielfältig sind auch die Formen des Rassismus.Einige sind sichtbar und laut, andere sind heimtückischer, aber höchst schädlich für den Zugang zu den Menschenrechten : zu Wohnung, Gesundheit, menschenwürdiger Arbeit, Freizügigkeit usw.
    Darüber hinaus ist es wichtig, Personen, die seit mehr als fünf Jahren auf dem Staatsgebiet leben, das Recht auf Staatsbürgerschaft zu gewähren, und das Arbeitsgesetzbuch muss für alle gleich sein und mehr Schutz vor den Missbräuchen der Arbeitgeber bieten, die im Zuge der Pandemie immer offensichtlicher werden ! Gewerkschafter, Anti-Rassisten, Anti-Sexisten zusammen !

    Delarue Christian CGT Rennes et MRAP - Le Quéau Serge Solidaires Bretagne,

    Unterzeichnungen : Monique Demare, Attac.

     


    votre commentaire
  •  Deux facettes de la même femme : ville et campagne, ville et sport, séduction et baba-cool

    2chaussurestypées

    Mais il y a parfois discordance et apparition de deux femmes différentes dans une vie : une officielle en plat et une cachée en talons !

    La séduction et l'apparence a une certaine importance a tout âge ! Elle ne saurait être tout mais elle doit avoir sa place.


    votre commentaire
  • LA BESTIALITÉ EN EROTISME EST LE PROPRE DE L'HUMAIN qui n’est pas une bête 
     
    La spécificité des humains c’est l’érotisme
     
     
     
    André COMTE-SPONVILLE donne les 4 ECARTS de l’érotisme
     
    Erotisme, c'est
     
    1 - Autre chose que faire un enfant (on peut combiner mais c'est différent)
     
    2 - Autre chose que la jouissance orgasmique rapide (de type masturbatoire)
     
    3 - Autre chose aussi que la conformité à la rectitude morale puisqu'il y a dans l'érotisme un gout excitant de transgression avec son langage.Autre chose aussi, dit-il, que la banalisation du sexe chaque jour puisque chez les humains on se cache pour s'y adonner, à la différence des animaux qui copulent comme ils mangent !
     
    4 - Autre chose aussi que la sublimation et l’élévation de l’amourcar il y a "la bête en nous" qui prend le dessus et écarte momentanément les principes moraux. L’animal n’est pas bestial. Il agit et copule sans se cacher.
     
    Christian DELARUE
     
    Voir et écouter :
     
    Sexualité et philosophie laïque • André COMTE-SPONVILLE • Conférence/Interview - YouTube

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires