• URGENCE ANTIRACISTE - Pour une démocratie inclusive. - Amitié entre les peuples

    votre commentaire
  • Ce que je dois à Annie Landxxx

    Fin 1977 j'ai rencontré Annie Landxxx, alors brillante étudiante en lettres modernes (capes puis agrégation ensuite). En 1978 j'ai quitté la Marine Nationale après 5 ans de navigations loin de la métropole, depuis le déminage du canal de Suez après la guerre du Kippour (oct 73) jusqu'au nettoyage des côtes bretonnes après l'Amoco Cadiz au printemps 78, en passant par l'indépendance de Djibouti en juin 1977. J'ai entrepris une capacité en droit puis une licence de droit.

    Je dois dire que mon ex-épouse (divorce en 98) décédée en 2014 m'a beaucoup aidé, tant l'effort intellectuel était important. Pas très portée sur la "chose juridique" elle avait néanmoins la capacité de retenir en un coup d'oeil - sans répéter fastidieusement - ce qui figurait sur une page puis sur l'autre puis sur la suivante avec une aisance d'autant plus surprenante que le sens pouvait parfois lui échapper. On sait que bien saisir le déroulement du sens permet de mieux retenir.

    J'ai donc entraîné peu à peu mon cerveau à l'apprentissage du droit comme je pouvais m'entrainer à nager, à plonger en apnée ou à courir c'est à dire méthodiquement et avec une discipline bien inscrite dans la durée. J'ai bien fait. Mais sans elle et sa pédagogie le départ aurait été difficile.

    Je ne suis pas devenu ce que je pensais devenir à la sortie de mes études mais je sais ce que j'ai gagné en entamant ce trajet intellectuel que j'ai entretenu et qui m'a fait étudier aussi de la philosophie, de l'histoire, de la science politique, etc. J'ai conservé une faille, un talon d'Achille : une faiblesse en math qui est nuisible à l'acquisition de bases solides en économie et en fiscalité. C'est d'autant plus gênant que là ou je travaille il y a beaucoup de fiscalistes au m 2. Il y a aussi beaucoup de comptables. Quant au droit, la tendance est à la division entre les praticiens qui sont le nez dans le guidon et les autres - fondamentaliste (hum !) qui étudient toujours les lois, la doctrine et la jurisprudence. 

    Christian DELARUE


    votre commentaire
  • Christian DELARUE : Altermondialiste en string ! Contre les voileurs de femmes, athées ou intégristes religieux  !

    http://krismondial.blogg.org/altermondialiste-en-string-contre-les-voileurs-christian-delarue-a135692184

    homme-string@ch-delarue

    hommeenstring@CD

    homme-string@ch-delarue


    votre commentaire
  • STOP Réagissons : Grossophobie et maigrophobie - sexyphobie et voilophobie !

    Petit commentaire au texte de Mme Bidart « Grossophobie stop, ensemble réagissons » (1)

    On sort ici du conformisme standard avec quatre rejets et non pas un seul.

    Grossophobie s’emploie désormais avec maigrophobie car ce sont aujourd’hui les extrêmes de forme corporelle (surtout des femmes) qui sont objet de stigmatisations ; tout comme, sur un registre proche, les « extrêmes textiles » (du spectre dit textile) avec l’hypotextile (string seulement à la plage ou mini-jupe et talons hauts) et l’hypertextile (femme voilée et jupe très longues). On a ici, en termes de rejets, sexyphobie (haine du féminin tant la forme corporelle que la peau ou les vêtements féminins) avec voilophobie (haine du voile qui peut être surtout haine de la mise sous voile soit alors haine d’une oppression sexiste) qui n’est pas nécessairement islamophobie.

    Il y a bien d’autres stigmatisations.

    Christian DELARUE

    1) https://blogs.mediapart.fr/helene-bidard/blog/080118/grossophobie-stop-ensemble-reagissons/

    QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

    http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-des-lieux


    votre commentaire
  • CONGRUENCE : Bonne année aux hypotextiles et hypertextiles.

    http://amitie-entre-les-peuples.org/CONGRUENCE-Bonne-annee-aux-hypotextiles-et-hypertextiles-C-Delarue

    Bonne année partout, par delà les frontières, ici et ailleurs, aux HOMMES, surtout ceux de condition sociale modeste, et surtout bonne année aux FEMMES, aux femmes de toute couleur de peau (point de racisme), de toute forme corporelle (ni grossophobie, ni maigrophobie), qu’elles soient plutôt hypertextiles ou plutôt hypotextiles ou en entre deux. Cesser les haines dans un sens ou dans un autre, qu’elles viennent d’en-haut ou d’en-bas. Point de sexyphobie ni de voilophobie. Liberté !

    Eu égard au mouvement des femmes de l’automne 2017, des femmes légitimement en colère contre des hommes, des hommes croyants ou non, des hommes dominateurs ou violents, il importe en ce début d’année de s’engager et de trouver les mots et les actes - nécessaire congruence ici - pour que les hommes cessent de les harceler, les injurier ou pire encore les battre et les violer.

    Les femmes, hypotextiles ou hypertextiles, sont nos soeurs et doivent pouvoir avancer librement dans la vie sans subir les violences actives ou passives des hommes. Il en va du progrès de la civilisation.

    A écouter aussi certaines féministes, il importe qu’il y ait un budget pour les structures chargées de la lutte contre ces violences.

    Christian DELARUE

    QUESTION TEXTILE : NOTIONS ESSENTIELLES

    http://amitie-entre-les-peuples.org/Question-textile-etat-des-lieux


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique