• LA MORALE RÉPRESSIVE ET SEXISTE DU VOILE selon certains musulmans.

    La culpabilisation n’est pas la culpabilité.

     

    Cette critique vise une réponse à "Voile islamique et séduction" mais sur Bellaciao.

    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1872

     

    VERTU COMME DOMINATION

    Le voile signe l’honnêteté de la femme bien éduquée qui le porte écrit Raphaël Zacharie de IZARRA sous ce texte fort lu. Voilà qui renvoie les autres à l’enfer du mépris des femmes malhonnêtes et mal éduquées.

    Cet enfer serait de plus occidental. L’auteur oublie les façons laïques de se cacher pour les femmes, de cacher surtout les formes féminines. Mais passons sur cette extension que tous ne font pas.

    La vertu appartiendrait donc aux femmes portant le voile islamique ou cherchant à cacher ses formes. Plus besoin de se poser de questions. Les choses sont simples : la question de la séduction corporelle tombe dans le vice et les femmes "moralement correctes" doivent se contenter d’une séduction de l’esprit, des seuls traits de personnalité portant sur l’intelligence rationnelle et l’intelligence du cœur.

    Autrement dit celles qui usent des artifices ordinaires de séduction, même de façon "soft", même portés sobrement, du type boucles d’oreilles, vernis à ongles, rouge à lèvre, jupe courte, chaussures à talons (pour s’en tenir aux formes d’ici et maintenant) passent dans l’enfer de la réprobation. Et l’on sait qu’il arrive très souvent qu’elle ne soit pas que verbale cette réprobation ! Et que dire alors de celles qui portent des mini-jupes, des décolletés plongeants, etc ! On connait le mot ! Et bien sûr cela serait sans effet de contrainte sur la liberté des femmes.

    Remarquons qu’il s’agit de femmes qui dans l’usage de leur liberté ne font de mal à personnes contrairement aux violeurs et autres machos de tout pays. Si la séduction corporelle est un mal d’emblée avant d’avoir commis quoique ce soit de répréhensible alors le totalitarisme n’est pas loin. La culpabilisation n’est pas la culpabilité. La culpabilisation n’est pas la faute.

    L’auteur parle de voile librement choisi mais il feint d’ignorer les très fortes pressions des hommes - des musulmans ici (mais pas tous) - pour ce voilage. En fait ces hommes-là ne savent pas "se tenir". De plus ils se montrent excessivement possessif et jaloux dès le moindre regard vers leur femme. Cela est source de violences sur les femmes.

    LE "NE PAS SE TENIR" COMME ACCEPTATION DU PATRIARCAT

    Le "pas se tenir" ne correspond pas à une nature sexuelle impérieuse mais à une éducation collective manquante, qui elle-même peut être ramenée à un effet d'une société patriarcale et ici hyper-patriarcale. Car de nombreux hommes hétérosexuels peuvent être attirés par des femmes séduisantes mais cette attirance ne débouchera pas sur une gêne ou alors une gêne fort minime et pas sur une démarche offensive et encore moins agressive ou violente (1). Quel est le sens de ce propos ? Entre l’homme prétendument dépourvu de tout tentation libidinale et charnelle (car non assumée) et celui à tendance prédateur voire violeur il y a place pour un entre-deux assez large : l’homme hétérosexuel qui n’ignore pas la séduction voire qui l’apprécie mais qui pour autant ne va pas dire (ou faire) n’importe quoi sur les femmes séduisantes. Pas plus d’ailleurs que sur celles qui entendent rester le plus neutre possible mais sans nécessairement se cacher.

    Christian Delarue

    1) Indonésie : des femmes en mini-jupes protestent contre un gouverneur sexiste


    votre commentaire
  • *Bien saisir l’intolérable de la burqa !* Opinion dissidente.


    Il y a une mauvaise façon de poser le débat par la gauche. Cette façon se comprend au regard du contexte idologique mais on ne saurait s’en accommoder pour autant.

    Ainsi Karim Ghendouf dans Levons le voile de l’intolérance (1) se place à la fois sur le terrain du relativisme culturel ("les habitudes et les cultures sont différentes") et sur la simplication-stigmatisation de l’adversaire ("les attiseurs de haine et autres promoteurs d’une France blanche et chrétienne") pour dévoyer le débat sur un terrain très secondaire ou il peut avancer la thèse de l’intolérance. Il écrit en début d’article : "La burqa met en danger la République, renie la citoyenneté, assassine la laïcité, représente l’obscurantisme absolu... Tout ceci permet de "développer une vision conservatrice des musulmans vivant en France". Dans son papier, à aucun moment le conseiller régional Provence-Alpes-Côtes d’Azur ne distingue le musulman ordinaire de l’islamiste radical et pose la question de la tendance internationale à l’enfermement des femmes sous voile intégral par les islamistes. Recadrons le débat sur ce plan et voyons alors ce que l’on ne saurait tolérer dans un cadre relativiste de tolérance et d’antiracisme.

    Pour nous, une solidarité féministe mondiale s’oppose vivement à la burqa. Mais ce qui doit être combattu ce doit être le fascisme islamiste montant. Du coup ce combat n’est pas simple, surtout si l’on veut maintenir une solidarité avec le sud contre l’impérialisme du nord. Surtout aussi si l’on veut ne pas oublier le sexisme ici en luttant contre le sexisme là-bas. Reste que l’hyper-sexisme islamiste est une plaie qui trouve d’ailleurs dans les pays ou ils sont dominants des individus (femmes le plus souvent) qui le combattent courageusement. Notre solidarité va vers elles et eux. Comme ils sont largement clandestins, on les connait peu. Reste celles et ceux qui prennent la parole en Occident. Là le combat solidaire peut prendre une perspective d’amitié entre les peuples plus que républicaine franco-française de repli national. Pour autant la commission d’André Gérin de me parait pas illégitime pour creuser la question. C’est autre chose que le "grand débat" sur l’identité nationale. Enfin il faut aussi tenir compte de celles qui le porte librement sous conditionnement ou non. Eh bien qu’elles le portent mais sans approbation aucune ! Car elle font clairement le jeu (au sens de fausse solidarité ) des islamistes et elles "enfoncent" dans le désespoir celles qui le portent de façon obligées. Ces dernières sont majoritaires dans le monde. La burqa est le symbole international de l’hypersexisme ! Ces précisions faites j’approuve volontiers ce propos : Le voile intégral est une violence et un mal public international !

    http://lakrival.over-blog.org/article-le-voile-integral-est-une-violence-et-un-mal-public-international%E2%80%9439323572.html>

    http://lakrival.over-blog.org/article-le-voile-integral-est-une-violence-et-un-mal-public-international—39323572.html

    Christian Delarue

    Ce passage sur la burqa vient préciser "Burka et néo-socialisme. C Delarue à A Gérin

    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article713"

    écrit le 20 juin 2009 dans un autre contexte.

    1) Levons le voile de l’intolérance  !
    http://www.humanite.fr/article2754223,2754223


    votre commentaire
  • Le MRAP ne défend pas le voile islamique, ni les pro-voiles.


    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article73517

    Il arrive au MRAP de devoir défendre juridiquement des musulmanes voilées simplement en application de la loi française contre la discrimination raciale. Cela ne doit pas laisser entendre que le MRAP défend les musulmanes voilées plus que les musulmanes non voilées. Cette action du MRAP ne signifie pas la défense EN SOI du voile islamique et de ses variétés diverses.

    Et, c'est encore autre chose que de défendre - par inadvertance - un islam réactionnaire. Certes, il n'y a pas un trait d'égalité systématique entre voile et intégrisme ; mais bien souvent derrière le voile on trouve islamisme radical. A tout le moins celles et ceux qui partagent mon pont de vue estiment que ne devrait pas être favorisé au sein du MRAP les initiatives "pro-voile".

    Ceci dit, il y a ensuite des divergences d'appréciation . De nombreux camarades dans le MRAP, sont favorables à des incitations "pédagogiques" à l'abandon du port du voile ; soit pour la personne voilée elle même, soit pour soi même parce que l'affirmation ostentatoire constante du religieux est pénible à certains, notamment dans les lieux collectifs comme les lieux de travail, et dans tous les lieux ou l'on peut être durablement contraint d'être en voisinage durable avec un symbole religieux ostentatoire. Du coup, certains approuvent même la proposition de loi dite "de Françoise HOSTALIER ".

    Le MRAP est pour tous un mouvement qui depuis sa naissance en 1949 et plus encore depuis 1977 lutte contre toutes les formes de racisme. Parmi les dernière formes de racisme apparues figure le racisme contre les musulmans. Il ne s'agit pas de s'abstenir de critiquer l'islam, ni même d'interdire le blasphème . Là n'est pas le racisme islamophobique, sauf quand cette critique globalisante sert en fait à stigmatiser l'ensemble des musulmans et in fine à abonder dans le sens de la thèse du Choc des civilisations. Le fait d'appartenir à une religion, l'islam, suscite des comportements de haine et d'exclusion apparentés tant par les lois que par l'analyse des mécanismes en jeux à du racisme. Cela est avéré. Pour autant tout ce qui relève de l'islam n'est pas un absolu qu'une société laïque doit respecter absolument. D'ailleurs la récente position de la HALDE par rapport à la demande de l'ANAEM confirme cette position quoique de façon timide.

    Les musulmanes doivent respecter aussi les principes de la laïcité en France et sur le continent européen. D'ailleurs il faut bien signaler qu'elles le font pour la plus grande majorité d'entre elles. Seule une minorité, certaines consentantes, d'autres pas, plus une frange "activiste pro-voile", persiste à s'opposer aux conquêtes du droit des femmes et à ce que l'on peut appeler la mentalité laïque (affichage discret de sa religion) On le sait. Ce n'est pas au MRAP, mouvement laïc, à encourager les pratiques réactionnaires en soutenant naïvement la "liberté" de de voiler.

    Christian Delarue

    BE et CA du MRAP s'exprimant à titre personnel


    1) Le voile, la kippa ; le fétiche et la personne : une double distinction | 26 septembre 2008


    http://www.blogg.org/blog-44839-billet-le_fetiche_et_la_personne___une_double_distinction-869472.html


    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article419


    2) Exposé des motifs loi de laicite - FH
    http://www.bellaciao.org/fr/spip.php?article73014


    3) Combattre le racisme islamophobique ne signifie pas a priori protéger absolument toutes les pratiques issues de l'islam ! C Delarue |
    14 octobre 2008*

    http://www.blogg.org/blog-44839-themes-5___voile_islamique-155871.html

    4° c'est à dire la philosophie équilibrée de la loi française de mars 2004 qui se montre favorable aux signes religieux discrets mais contre les signes ostensibles à l'école


    votre commentaire
  • Combattre le racisme islamophobique ne signifie pas a priori protéger absolument toutes les pratiques issues de l'islam !

    Monsieur DELARUE, pouvez vous comme membre de la direction du MRAP nous dire votre appréciation sur la position de la HALDE?

    - Pouvez vous d'abord rappeler la position de la HALDE?

    La Halde - Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité - vient de délibérer sur le port du voile, suite à la requête formulée par l'Anaem - Agence nationale pour l'accueil des étrangers et des migrants. Plusieurs jeunes filles portant un voile intégral avaient été refusées en cours de français, selon la législation sur les signes religieux ostentatoires. D'où la requête. La Halde a tranché en affirmant que de refuser le port d'un voile intégral et par là même les jeunes femmes qui le porte n'est pas discriminatoire.

    (Je n'avais pas en tête la délibération exacte : la voici ci-dessous en notes)

    - Cette position va-t-elle à l'encontre de l'antiracisme que vous défendez au MRAP?

    Etre antiraciste, y compris en luttant contre le racisme islamophobique comme le MRAP le fait, ne signifie pas apriori protéger absolument toutes les pratiques issues de l'islam. De l'affaire Truchelut à celle de l'auto-école ou celle dite Faiza M ou de la giffle sur le parking de Marseille on sent bien que sous des formes variées un religieux excessif voir rigide et machiste cherche à s'imposer et y parvient en s'appuyant sur la législation anti-discrimination. La loi française le permet. La HALDE pour la première fois pose des bornes. Il faut bien que les limites soient posées par une institution quelconque si le législateur ne le fait pas .

    - Vous êtes donc satisfait de cette position de la Halde ?

    Pour certains anti-racistes - dont je suis - la position récente de la HALDE est une délivrance. Je veux dire qu'elle était attendue . Les féministes et les laïcs doivent savoir que tous dans le MRAP n'estiment pas que la discrimination religieuse est absolue. Pour ma part je partage les appréciations qu' Elisabeth BADINTER a développé il y a quelques jours sur RTL, à savoir que le voile intégral empêche toute vie sociale. Il prédestine à une vie de réclusion. Il est un enfermement. La société doit mettre des limites à ce genre de pratiques et empêcher sa généralisation.

    NOTES

    Elisabeth BADINTER et la position de la HALDE face à la burka (sur rtl )
    http://media.rtl.fr/online/sound/2008/1010/2128734_RTL-avec-Elisabeth-Badinter-philosophe-fem


    Délibération relative à une demande de consultation de l'ANAEM sur la compatibilité de l'interdiction du port de la burqa dans le cadre d'une formation linguistique obligatoire en vertu d'un contrat d'accueil et d'intégration (CAI) n° 2008-193 du 15/09/2008

    La haute autorité a été saisie d'une demande d'avis portant sur la compatibilité de l'interdiction du port de la burqa avec le principe de non-discrimination dans le cadre d'une formation linguistique obligatoire en vertu d'un contrat d'accueil et d'intégration (CAI). S'appuyant sur la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme et les exigences pédagogiques de l'enseignement linguistique, la haute autorité décide que l'obligation faite aux personnes suivant une formation linguistique dans le cadre du contrat d'accueil et d'intégration de retirer la burqa ou le niqab est constitutive d'une restriction se conformant aux exigences des articles 9 et 14 de la C.E.D.H., et de l'article 2 du Protocole n°1 à la C.E.D.H..

    Direction Juridique, HALDE - 15/09/2008

    http://www.halde.fr/Deliberation-relative-a-une,12564.html
     


    votre commentaire
  • Une dizaine de textes sur la même thématique : du court, du long...

    Voile et situation de formation - la Halde et l'Anaem
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article427

    SOMMET DE L'EGALITE - NPNS
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article425

    L'affaire Sabeh Kadi, musulmane voilée, contre une auto-école des Pavillons-sous-Bois - Débats du MRAP
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article424

    Lieux de cultes pour tous et fin du grandiose pour tous - C Delarue
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article421


    Voile, kippa : le fétiche et la personne - C Delarue
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article419

    Pakistan : un crime d'horreur - A Sugier
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article416

    DISCRETION donc NEUTRALITE donc LAICITE - C Delarue
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article409

    Belgique : Signes religieux à l'école : le point sur la situation - N Geerts
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article361

    Cinq ans après, retour sur le rapport de 2003 de la CNCDH (Islam en France)
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article300

    L'islamisme contre les femmes partout dans le monde - M Hadjam
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article164


    UN SIMPLE FOULARD ? UN VULGAIRE FICHU ? ou AUTRE CHOSE...
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article65

    QUE PENSER, QUE PROPOSER SUITE AU VERDICT "JULIENRUPT" (VOILE VOSGIEN) ?
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article22

    *LE "VOILE VOSGIEN" : M AOUNIT – C DELARUE – G KERFORN et la Fédé 40 *
    http://www.bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=53393


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique