• De Guillebaud et Chouraqui à Morin et Bihr.

    De Guillebaud et Chouraqui à Morin et Bihr.



    "Il est vulgaire de claironner des dogmes au milieu des âges des exténués" Cioran, Précis de décomposition, Gallimard, 1949. Pour autant, on ne saurait abonder dans la "montée de l'insignifiance" (Cornélius Castoriadis.  Seuil 1996) c'est pourquoi il y a lieu de remercier et admirer le travail de perspective civilisationnelle offert, par exemple,  par Edgar Morin (1) ou Alain Bhir (2) qui lui s'est interrogé sur la crise du sens en s'appuyant sur Marx. L'appel à l'indignation de Stéphane Hessel se limite à la nécessaire résistance plus en prise avec la situation actuelle mais qui, au dire même de l'auteur, n'avait pas l'ambition d'aller au-delà comme dans l'ouvrage d' Edgar Morin.

    On voudrait nous remettre le "ciel" des religions unifiées comme perspective alternative au culte du marché - rien moins - mais les religions monothéistes n'ont jamais su s'unir mais de plus elles se sont toujours bien accomodées du marché et du capitalisme, le protestantisme a même été théorisé comme matrice du capitalisme (Weber). La pensée athée n'est pas constemment en prise avec le marché et aux désirs qu'il réactive constamment, il est aussi porteur d'alternative, de transcendance du social. C'est ce que ce bref comparatif tend à soutenir.


    1) Jean-C
    laude Guillebaud et André Chouraqui ou le discours qui nous parle du ciel monothéiste unifié.

    La perspective de civilisation est absente dans "La refondation du monde" de Jean-Claude Guillebaud (3) qui est susrtout une longue défense d'une réforme et reformulation du judéo-christianisme dans la perspective d'alliance avec l'islam. Le volume de 370 pages débouche sur une défense difficile d'un droit mondial assez flou et posé hors toute référence aux mouvements sociaux ou aux groupes politiques favorables à une nouvelle internationale. A l'évidence, aucun projet visant à combattre les dominations, aliénations et oppressions du système capitaliste dominant dès lors que ce dernier n'est pas étudié.

    On trouve l'alter-égo d'un Guillebaud venant du monde juif avec André Chouraki. Ce dernier s'est aussi employé à rapprocher les trois monothéismes. Il s'agit d'une entreprise difficile qui sollicite les compétence de toute une vie. L'ampleur de la tâche ne doit cacher ni l'échec de l'entreprise panreligieuse à ce jour, ni l'incapacité à formuler une perspective politique qui tienne compte des rapports sociaux, et des apirations sociales et démocratiques des peuples.



    2) Pour une politique de civilisation
    d'Edgar Morin (ed Arléa 2008)

    Il n'est qu'un chapitre d'un livre plus important écrit en 1997 avec Sami Naïr et intitulé Politique de civilisation.  Cette politique "permet de ressusciter une espérance concrète. Cette politique de résistance à la nouvelle barbarie porte en elle le principe d'une espérance. L'ingrédient vital dont nous avons besoin - et la politique aussi -, c'est l'espoir. La résurrection de l'espoir n'est pas ici la résurrection d'une Grande Promesse, c'est la résurrection d'une possibilité. Ni l'incertitude, ni l'angoisse ne sont supprimées, mais comme on ne peut supporter l'incertitude et l'angoisse que dans la participation, dans l'amour et dans la fraternité, dans l'action, la politique de civilisation porte en elle l'élan, la participation, l'espérance". Ainsi se termine l'ouvrage page 79.



    3) La triple aliénation
    au sein des sociétés capitalistes développées d’après Alain BIHR

    Les différents processus précédents se conjuguent donc pour plonger les sociétés capitalistes développées dans une crise chronique du sens : pour les priver d’un habitat imaginaire commun, d’un ensemble repérable, structuré et crédible de référentiels donnant sens à l’existence. On devine tout de suite qu’une pareille crise du sens ne va pas sans retentir profondément sur l’organisation psychique (affective et imaginaire autant qu’intellectuelle) des individus qui la vivent. Plus précisément, le défaut d’ordre symbolique collectif perturbe simultanément le rapport à soi, le rapport aux autres, enfin le rapport au monde. (suite  en note 2)


    Christian Delarue

    1) Edgar Morin : "La politique de civilisation ne doit pas être hypnotisée par la croissance"
    http://www.lemonde.fr/politique/chat/2008/01/02/edgar-morin-la-politique-de-civilisation-ne-doit-pas-etre-hypnotisee-par-la-croissance_995373_823448.html

    2) La triple aliénation d’ A BIHR
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article813

    3) Jean-Claude GUILLEBAUD, Darwin et le principe d’humanité. D Delarue
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article1193

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :