• SIONISMES : Faut-il prendre en compte le sionisme non colonialiste?

    Par facilité on parle souvent du sionisme alors qu'il y a plusieurs courants historiques pas toujours aisés à repérer d'ailleurs. Mais ces courants sont rarement solidaires du peuple palestinien. D'ou la globalisation. J'ai eu cette réponse (sans nom d'auteur) qui signale un sionisme anti-colonialisme . Bien. Mais il est dit qu'il est marginal.

    A PROPOS DES SIONISMES :

    Depuis le début du sionisme, il existe trois courants fondamentaux :
    - le courant de la " droite sioniste " impérialiste, animé par Jabotinsky (et dont est issu Sharon), qui prône la construction d'un "Grand Israël" et d'une armée puissante.
    - le courant du " sionisme pragmatique ", derrière Ben Gourion et les travaillistes, qui se mobilisent pour la création de deux états, israélien et palestinien, et la résolution des conflits au coup par coup.
    - le courant de la " gauche sioniste ", avec les marxistes et Martin Buber, qui préconisait un accord préalable avec les Arabes pour la création d'un état binational. Ce courant est bien sioniste, mais en aucun cas colonialiste.

    Buber fut une figure marquante, et aujourd'hui méconnue, du mouvement sioniste : Il milita en faveur d'un foyer juif en Palestine, et de la coexistence judéo-arabe - essentiellement dans le cadre du mouvement Ihud [Union], qui visait à la création d'un état binational judéo-arabe en Palestine.
    Au congrès sioniste de 1921, Martin Buber déclare : " Le peuple juif proclame son désir de vivre en paix avec ses frères, le peuple arabe, et de faire de la patrie commune, une république dans laquelle les deux peuples pourront s'épanouir librement. "
    En 1938, Buber dut fuir le nazisme et s'installa en Palestine, où il enseigna à l'université hébraïque de Jérusalem. Après la création de l'État d'Israël, il fonda et dirigea l'association Ihud, au sein de laquelle il poursuivit inlassablement ses efforts de rapprochement avec les Arabes.

    Les idées de Buber étaient largement partagées à l'époque... Citons entre autres les " Cananéens ", groupe de poètes et d'artistes juifs qui revendiquent pour tous ceux qui sont nés sur la terre des patriarches, une seule patrie : " Canaan ".

    A cette époque, le courant impérialiste de Jabotinsky est très loin de dominer le sionisme. Il se sépara même de l'Organisation sioniste mondiale en 1933. Mais après la deuxième Guerre Mondiale et le génocide nazi, le courant de la "gauche sioniste" perdit beaucoup de terrain, et la politique israélienne s'inspira très largement du courant sioniste colonialiste de Jabotinsky...

    Il n'en reste pas moins q'un sionisme de gauche non colonialiste a existé, et existe toujours de façon marginale.

    A PROPOS DES JUIFS ISRAELIENS :

    De nombreux Juifs, comme Martin Buber, se sont installés en Palestine/Israël pour fuir des persécutions nazies (ou d'autres Etats, Cf la privation de nationalité Egyptienne pour les non-musulmans, suivie de l'expulsion des Juifs instaurées par la politique de Nasser).

    De nombreux Juifs sont nés en Palestine/Israël, comme par exemple beaucoup de ceux qui refusent de servir dans les territoires occupés.

    Ces personnes ne sont absolument pas des colons impérialistes !

    Buber et ses descendants spirituels (comme les israéliens membres de Ta'ayush ou de Yesh Gvul) ne peuvent être assimilés à des colons. Ce sont de véritables résistants de gauche internationnalistes.

    Leur courage et leur justesse politique méritent notre admiration.


    votre commentaire
  • Lili COSSON, Georges PLOTEAU, Roland NIVET, Christian DELARUE répondent à la journaliste. 

    A l'initiative du  Collectif OTAN -  Afghanistan

    A la veille  de la Conférence Internationale pour l'Afghanistan  

     

    MERCREDI 11 JUIN

    A  Rennes
    Rassemblement Place de la Mairie à 17h 30



    Jeudi 12 juin se tiendra à Paris la Conférence Internationale pour  l'Afghanistan co-présidée par le Président Sarkozy, le Président Hamid Karzaï  ainsi que M. Ban Ki Moon, Secrétaire général des Nations unies. Les ministres  et représentants de près de 80 pays et organisations impliqués dans le  processus de reconstruction de l'Afghanistan seront présents.
    Le Collectif  OTAN-Afghanistan/Ni guerre ni alliance militaire, composé au plan national de  près de cinquante organisations* a exprimé inquiétude et scepticisme dès  l'annonce par le Président de la République de l'envoi de renforts en  Afghanistan et de la réintégration de la France dans le commandement militaire  de l'Otan.
    Oui la solidarité est vitale, la situation du peuple afghan  l'exige. Mais il faut se rendre à l'évidence : sept ans de présence militaire  n'ont pas permis de stabiliser le pays et d'énormes moyens sont dilapidés dans  la guerre et la destruction. L'usage de la force est un échec. Il est temps de  mettre en oeuvre une solution politique internationale, qui donne la priorité  à l'aide d'urgence, à la reconstruction et aux droits du peuple afghan". La  victoire sur les Talibans ne s'obtiendra pas sur le terrain militaire.
    A  deux jours de la venue du président BUSH à Paris  le rassemblement de  Mercredi place de la mairie sera  l'occasion d'exiger :

     

    • que la France refuse l'escalade militaire et renonce à l'envoi de  renforts français

    • que la France use de son influence afin de peser en faveur de réelles  prises de décisions politiques pour l'Afghanistan et pour une véritable aide  de solidarité internationale.

    • que la France demande que les fonds nécessaires au développement, à la  reconstruction et à l' exercice des droits de tous les Afghans cessent  d'être détournés pour faire la guerre et que les engagements de versements  pris par les pays donateurs soient tenus.  
    • que la France n'aligne pas sa politique étrangère sur celle des USA .  
    • que la France ne réintègre pas le haut commandement militaire de l'OTAN  
    Après une réunion de coordination le Mouvement de la Paix, l'ARAC,  le MRAP, ATTAC  ont décidé d'appeler les rennais à se rassembler Place de  la Mairie le mercredi 11 juin à 18h30.
    Les organisations qui souhaitent  soutenir ce rassemblement doivent le faire savoir par mail au Mouvement de la  Paix


    Action des citoyens pour le désarmement nucléaire  (ACDN)
    Agir contre la guerre (ACG)
    Américains contre la guerre  (AAW)
    Appel des Cent pour la Paix
    Association des Combattants de la  Cause Anticoloniale (ACCA)
    Association Nationale des Élus Communistes et  Républicains (ANECR)
    Association pour la Défense des Prisonniers Politique  et d'Opinion en Iran
    Association Républicaine des Anciens Combattants  (ARAC)
    Association pour la Taxation des Transactions pour l'Aide aux  Citoyens (ATTAC)
    Centre d'Études et d'Initiatives de Solidarité  International (CEDETIM)
    Centre quaker international de Paris  (CQI)
    Collectif Faty Koumba Libertés, Droits de l'homme et  non-violence
    Collectif «La guerre tue» (Toulouse)
    Collectif Non au  missile M51
    Collectif de Pratiques et de Réflexions Féministes « Ruptures  »
    Comités des iraniens contre la guerre
    Confédération Générale du  Travail (CGT)
    Congrès National d'Afghanistan
    Convergence des  causes
    Coordination nationale des collectifs unitaires pour une alternative  au libéralisme
    Droit Solidaire
    Enseignants pour la Paix (EPP)
    Europe  solidaire sans frontières (ESSF)
    Fédération Syndicale Unitaire  (FSU)
    Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives  (FTC2R)
    Femmes en noir de Paris
    Forum social d'Iran
    Les  Alternatifs
    Les Verts
    Le Mouvement de la Paix
    Ligue communiste  révolutionnaire (LCR)
    Ligue des Femmes pour la Paix et la Liberté/Section  française
    Marche Mondiale des Femmes
    MARS Gauche Républicaine
    Mémoire  des luttes
    Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples  (MRAP)
    Mouvement de la jeunesse communiste de France (MJCF)
    Parti  communiste français (PCF)
    Parti communiste des ouvriers de France  (PCOF)
    Pour la République sociale (PRS)
    Réseau Féministe « Ruptures  »
    Une autre gauche (Belge)
    Union des étudiants communistes  (UEC)
    Union pacifiste de France (UPF)
    Union Syndicale  Solidaires.
    Organisations signataires
    MOUVEMENT DE LA PAIX Coordinateur  de l'Appel OTAN - Afghanistan

    --
    LE MOUVEMENT DE LA  PAIX
    13, Square de Galicie
    35017 RENNES CEDEX 2
    Tel/fax : 02 99 51  24 03
    06.85.02.87.14
    mail : Rennes@mvtpaix.org

    votre commentaire
  • LA REPUBLIQUE "SOCIALE"... CONTRE LES SANS PAPIERS

    Pour les fans de la République sociale-rabougrie la solidarité avec les migrants n'a aucun sens. Pire elles est condamnable et condamnée!

    C'est sur le site Riposte laïque (lien ci-dessous) que l'on trouve non seulement des défenseurs de la laïcité mais aussi une variété de défense de la politique de Hortefeux contre les sans papiers . L'approche est différente de celle de PA TAGUIEFF critiquant l'immigrationnisme (1)

    Sur ce dernier volet concernant les sans-papiers, c'est à une République frileuse et bien peu sociale que l'on découvre. Cette République là est un véritable cache sexe d'une politique cynique d'exclusion d'une fraction de l'humanité . Il s'agit d'une défense qui légitime l'abstention et casse ainsi la solidarité de classe entre travailleurs français et travailleurs-travailleuses sans papiers. Point de générosité pour ces humains qui se déplacent sur la planète pour plus de liberté et pour de meilleurs salaires femmes ou homme. D'autant que l'humanisme et la générosité dont on parle n'a franchement que peu à voir avec la charité de la pièce lâchée dans la main du mendiant !

    - Le comble de l'ignominie est atteint quand la critique de la CGT passe par la critique mal menée d'un choix médiatique celui qui a imposé que que l'on parle plus sur Paris de la grève des sans-papiers que des autres revendications salariales. Comme s'il devait y avoir exclusive . La réalité vécue est fort différentes pour les militants et militantes qui ne bornent pas le syndicalisme aux seuls nationaux bleu blanc rouge et qui défendent l'ensemble du salariat résident surtout les plus exploités (mais pas la fine couche pseudo salariée abonnée aux stocks-options). Pour les fans de la République soit disant "sociale" mais en fait fort bourgeoisie et fermée, il n'est pas pensable de défendre l'intégralité du salariat résidant, ceux et celles qui sont exploité(e)s et ceux et celles qui sont surexploité(e)s en élevant les revendications vers le haut pour tous et toutes. La critique de l'auteur de "Les "sans-papiers", cheval de Troie de la mondialisation" pourrait porter plus aisément contre une certaine CFDT plus portée sur la seule défense des sans-papiers et des exclus de façon générale mais pas des inclus et notamment des fonctionnaires subissant la casse du statut.

    - La seconde hypocrisie est de faire croire que ce faisant la CGT et les autres acteurs en lutte accepteraient le dumping social intérieur, accepteraient la surexploitation de la force de travail migrante car la revendication de sanctions contre les patrons surexploiteurs serait devenu inaudible ou secondaire. La cgt et les autres syndicalistes ou militant(e)s de l'amitié entre les peuples exigent la mise au pas et des sanctions pour les patrons qui usent précisément des frontières et de l'absence de papiers pour accroitre l'exploitation de la force de travail migrante.

    - La troisième entourloupe est de ne pas distinguer dans la mondialisation - sans adjectif - ce qui relève des biens et ce qui relève des personnes. La pensée réifiante place ici tout au même niveau. Nous avons déjà critiqué cette fétichisation des processus abstraits - la mondialisation financière ou les "flux migratoires" qui permet de discréditer et rabaisser les personnes migrantes.

    Enfin, on retrouve les poncifs qui servent tant au racisme tels la polygamie, les mariages arrangés (forcés au pays), sans aucune contraception interdite par leur religion, poussant à la multiplication des enfants dans ces familles. La aussi la critique a été faite de l'exagération de ces phénomènes notamment par rapport aux propos de Mme Hélène CARRERE d'ENCAUSSE.


    Christian DELARUE
    Responsable national antiraciste et altermondialiste

    Le texte critiqué : "Les "sans-papiers", cheval de Troie de la mondialisation" - Riposte Laique

    http://www.ripostelaique.com/Les-sans-papiers-cheval-de-Troie.html

    1) Ce n'est pas la première fois que la gauche protectionniste s'attaque aux migrants en confondant les mondialisations
    Voir le 17 mai 2006 (08h55) :

    P-A TAGUIEFF invente "l'immigrationnisme" !
    http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=27964

     

    Pour un point de vue de solidarité de classe par delà les frontières lire :
    Elargir le champ de la lutte des classes : migrants et salariés contre le capital

    http://www.bellaciao.org/fr/spip.php?article59237

    SOLIDARITE AVEC LES FEMMES IMMIGREES

    http://www.bellaciao.org/fr/spip.php?article56976

    SOLIDARITÉ AVEC LES MALIENS DE MONTFORT - Intervention de Christian DELARUE

    http://www.bellaciao.org/fr/spip.php?article45396

    POUR UN STATUT DU TRAVAIL COMME "BIEN COMMUN" DU SALARIAT RESIDENT

    http://www.bellaciao.org/fr/spip.php?article31218

    Une position politique appuyée sur la solidarité de classe:
    Pour la régularisation de tous les sans-papiers : Non aux divisions !

    http://www.bellaciao.org/fr/spip.php?article65795

     


    votre commentaire
  • FRANCE - AFRIQUE

    Impérialisme, colonialisme, néocolonialisme
    <?xml:namespace prefix = v ns = "urn:schemas-microsoft-com:vml" /><v:shapetype id=_x0000_t75 stroked="f" filled="f" path="m@4@5l@4@11@9@11@9@5xe" o:preferrelative="t" o:spt="75" coordsize="21600,21600"><v:stroke joinstyle="miter"></v:stroke><v:formulas><v:f eqn="if lineDrawn pixelLineWidth 0"></v:f><v:f eqn="sum @0 1 0"></v:f><v:f eqn="sum 0 0 @1"></v:f><v:f eqn="prod @2 1 2"></v:f><v:f eqn="prod @3 21600 pixelWidth"></v:f><v:f eqn="prod @3 21600 pixelHeight"></v:f><v:f eqn="sum @0 0 1"></v:f><v:f eqn="prod @6 1 2"></v:f><v:f eqn="prod @7 21600 pixelWidth"></v:f><v:f eqn="sum @8 21600 0"></v:f><v:f eqn="prod @7 21600 pixelHeight"></v:f><v:f eqn="sum @10 21600 0"></v:f></v:formulas><v:path o:connecttype="rect" gradientshapeok="t" o:extrusionok="f"></v:path><?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:lock aspectratio="t" v:ext="edit"></o:lock></v:shapetype>

    <v:shape id=_x0000_i1025 alt="" type="#_x0000_t75"><v:imagedata o:href="http://bellaciao.org/images/rien.gif" src="file:///C:/DOCUME~1/BLOB/LOCALS~1/Temp/msoclip1/01/clip_image001.gif"></v:imagedata></v:shape>


    Contribution à BREIZHAFRICA Rennes
     
     
    COLONIALISME c'est vieux !
    NEOCOLONIALISME c'est quoi !
    IMPERIALISME c'est langue de bois !
     
    Un certain nombre de faits venant à l'appui de telle ou telle idée avancée ne sont pas relatés mais au-delà de cette insuffisance l'objet de ce propos de débroussaillage est de distinguer en quoi la France - en tant qu' Etat soutenant les grandes entreprises transnationales françaises - relève de l'impérialisme ou du colonialisme ou du néocolonialisme. Il y a matière à débats. Qu'il y ait impérialisme n'oblige pas à néocolonialisme. Néocolonialisme : c'est quoi ?


     
    1 - INDEPENDANCES AU PLAN POLITIQUE MAIS QUID DE L'ECONOMIQUE ?


    En Afrique les principaux Etats colonisés gagnent leur indépendance (sauf les DOM TOM) au début de la V ème République jusqu'en 75 Comores et 77 (Djibouti) ce qui marque aussi la fin du colonialisme au sens strict mais pas de l'impérialisme . Au plan économique les entreprises françaises ont continuées de s'implanter et d'exploiter les ressources terrestres et marines ainsi que la force de travail locale payée à très bon marché. La puissance économique française en Afrique quoique de niveau moindre que celui des USA en Amérique latine fait bien de la France un pays impérialiste de second niveau. Mais le vecteur économique ne suffit pas à l'Etat français pour asseoir sa domination impériale.


    2 - LE POLITIQUE SOUS CONTROLE : LE NEOCOLONIALISME FAIT DON SUITE AU COLONIALISME "CLASSIQUE".


    Il se manifeste sur les plans financiers, militaires, et politique. Au plan financier la zone franc s'est maintenue et la monnaie est restée le CFA . En fait ce qui était transféré c'était « la quincaillerie de la souveraineté ; drapeau, hymnes, titres » ( ) mais pas la monnaie toujours issue du Trésor public de la métropole française . Les indépendances politiques furent relative car des accords d'implantation de bases militaires permirent dans de nombreux pays de maintenir des forces française en Afrique.


    Par ailleurs, au niveau politique, l'Etat français s'est employé à contrôler de près les gouvernements par des réseaux soutenus au plus haut niveau de l'Etat français. Jacques FOCCARD est resté pendant 14 ans le Secrétaire général à la Présidence de la République pour les affaires africaines et malgaches. Il était aidé par des "coopérants techniques".
    En cas de besoin l'Etat français n'a pas hésité à user de l'intervention militaire directe. Les parachutistes ont sauté sur plusieurs capitales africaines. Enfin les différents dictateurs qui devaient assurer le "sale boulot " de l'impérialisme français étaient très honorés par l'Etat français lors de visites. De droite comme de gauche la complicité "fraternelle" a jouée au profit des riches dirigeants africains et contre leurs peuples acculés à la misère et à la pauvreté. C'est à ce prix que la bourgeoisie française à maintenue son empire en Afrique.


    3 - IMPERIALISME : CACHER LE MOT OU CACHER LE FAIT QUE LA DOMINATION FAIT SYSTEME


    Le mot apparaît sous la Monarchie de Juillet pour désigner les partisans du bonapartisme et du régime politique impérial. Le terme est valorisé. C'est la guerre des Boers (1899-1902) qui va dévaloriser la notion entendue comme nationalisme arrogant des britannique et plus généralement comme politique d'expansion hors d'une métropole. La notion qui deviendra concept avec l'ouvrage de John Hobson. Les communistes vont rattacher l'impérialisme au capitalisme. Le petit livre "L'impérialisme, stade suprême de capitalisme" de Lénine va connaître une grande diffusion de par le monde. Cette large diffusion explique la prudence des scientifiques à utiliser le terme. L'impérialisme en sens large signifie domination sous de multiples formes qui ne se ramènent pas à la domination économique et financière.(cf Les impérialismes en Que sais-je?)


    4 - SPECIFICITE 1 : L'AFRIQUE DURABLEMENT PARTAGEE ENTRE PUISSANCES IMPERIALISTE.


    L'ensemble du continent africain va subir une colonisation dure et durable de la "vieille Europe", soit la Belgique, la France, la Grande Bretagne, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne le Portugal. Ses peuples vont être durement exploités et ses ressources pillées. Cela va marquer durablement les consciences. Notamment en matière de migrations et de négrophobie (cf contribution MRAP).


    5 - ET LA REPUBLIQUE SOCIALE ?


    "L'histoire de la France républicaine est malheureusement unilatérale sur la question coloniale. On y trouve aucun point d'appui qui la distinguerait en positif des régimes d'autres puissances coloniales" écrivent Alain MATHIEU et Alain FARDJI (1) .Il faudra attendre la révolution bolchevique dans l'empire tsariste et la fondation des la III Internationale, pour trouver une claire conscience anticolonialiste dans le mouvement ouvrier. Ce qui n'empêcha pas le développement du colonialisme sous couvert de l'universalisme des Lumières apportées aux peuples indigènes. Même sous le Front populaire le consensus colonial ne fut pas brisé. Aujourd'hui encore il est plus facile de lutter contre l'impérialisme américain à l'offensive en Asie ou en Amérique latine et centrale que contre la France qui est le dernier pays au monde à posséder encore des colonies.


    6 - LE RENOUVELLEMENT- RENFORCEMENT DE L'IMPERIALISME


    La période des accords de Lomé s'achève et l'impérialisme français et européen se renforce via les Accords de partenariats économique (APE) créant un libre échange sans compensation, les retours juteux de l'Aide publique au développement (APD), la dette qui ne cesse d'être une bonne affaire pour la bourgeoisie du Nord. Quelques contributions au Manifeste d'ATTAC développe ces points. Lire aussi ci-dessous un extrait de Claude QUEMAR du CADTM


    Sur la situation actuelle lire :


    Le communiqué ATTAC Confédération paysanne. Les révoltes de la faim dans les pays du Sud : l'aboutissement logique de choix économiques et politiques désastreux


    <v:shape id=_x0000_i1026 alt="" type="#_x0000_t75"><v:imagedata o:href="http://bellaciao.org/images/puce.gif" src="file:///C:/DOCUME~1/BLOB/LOCALS~1/Temp/msoclip1/01/clip_image003.gif"></v:imagedata></v:shape>http://www.france.attac.org/spip.php?article8399

    Plateforme dette odieuse

    http://www.dette2000.org


    Les accords bilatéraux entre l'Europe et le reste du monde : Attention, danger !
    <v:shape id=_x0000_i1028 alt="" type="#_x0000_t75"><v:imagedata o:href="http://bellaciao.org/images/puce.gif" src="file:///C:/DOCUME~1/BLOB/LOCALS~1/Temp/msoclip1/01/clip_image003.gif"></v:imagedata></v:shape>http://www.france.attac.org/spip.php?article7103


    Comprendre et se mobiliser contre les APE
    <v:shape id=_x0000_i1029 alt="" type="#_x0000_t75"><v:imagedata o:href="http://bellaciao.org/images/puce.gif" src="file:///C:/DOCUME~1/BLOB/LOCALS~1/Temp/msoclip1/01/clip_image003.gif"></v:imagedata></v:shape>http://www.france.attac.org/spip.php?article7421


    La finance contre-productive
    http://www.france.attac.org/spip.php?article8398


     
    7 – SPECIFICITE 2 : L'AFRIQUE DANS LE SUD


    La vision d'un Sud subissant l'impérialisme du Nord est certes une image simplifiée mais dit toujours une partie de la vérité. Le schéma d'inégalité des richesses dit de "la coupe de champagne" : le haut de la coupe correspondant au Nord, le "pied" au Sud est toujours valide. Evidemment on ne saurait en rester là . Mais s'agissant des pays ACP l'écart richesses/ pauvreté est immense. Pourtant si les africains meurent de faim en grand nombre leur territoire est riche. Le pillage sous des formes diverses explique l'écart (voir les autres liens)

    Au sein du tiers-monde - que l'on nomme Sud depuis la chute du Mur de Berlin - l'Afrique et les pays ACP figurent parmi les pays les plus pauvres de la planète. Ils sont nommés différemment selon les instances internationales mais peu importe : PTTE ou PMA. Ce qui a été souligne c'est la différence dans le degré d'aboutissement de la domination subie entre l'Afrique et l'Amérique latine ou d'autres pays dominés par la Triade. Le développement inégal et combiné du capitalisme en Amérique latine produit de très fortes inégalités sociales et territoriales et de nombreuses personnes vivent dans la misère tant en campagne que dans les bidonvilles peri-urbains. On ne saurait oublier cela lorsque l'on veut mettre l'accent sur la grande pauvreté en Afrique. D'ailleurs, la pauvreté existe aussi au nord, en Europe comme aux USA. Elle est destinée à s'accroître avec le démantèlement des formes sociale-keynésienne de l'Etat . Par ailleurs il y a aussi des zones riches en Afrique. Mais il est vrai que le sous-développement est plus massif dans ce continent.

    L'histoire de l'Afrique francophone, anglophone et arabophone montre au-delà de la langue une diversité de colonisation et d'impérialisme. Les pays de la vieille Europe autrement dit les plus anciennes puissances colonisatrices (Grande Bretagne, Belgique, France, Allemagne) continuent d'agir pour maintenir la domination. Les indépendances ont accrues la place et le rôle des bourgeoisies locales compradores qui se sont formée ou consolidées (pour celles qui vivaient déjà avec les colons ) comme relais du capital impérial . Ces bourgeoisies compradores assurent durement la domination sur les peuples, plus composés en Afrique de paysans que de salariés, notamment en instrumentalisant les différences ethniques. Le fait de l'instrumentalisation plus que le conflit réel entre ethnies a bien été souligné par Nestor Bionadanure lors du CA d'ATTAC du 19 avril 2008 mais le temps a manqué pour aller plus loin dans les détails de ces dominations. L'accent a été mis sur les résistances qui émergent. Mais là aussi le temps a manqué sur le contenu et la portée de ces résistances. Pour en finir avec l'impérialisme en Afrique la solidarité des altermondialistes avec les résistances populaires est et sera essentiel.


    Christian DELARUE ATTAC France


    1) Le texte « Colonialisme et post colonialisme français : le plafond de verre » par Alain MATHIEU et Alain FARDJI fournit les données factuelles qui manquent ici.

    <v:shape id=_x0000_i1030 alt="" type="#_x0000_t75"><v:imagedata o:href="http://bellaciao.org/fr/local/cache-vignettes/L8xH11/puce-96d77.gif" src="file:///C:/DOCUME~1/BLOB/LOCALS~1/Temp/msoclip1/01/clip_image003.gif"></v:imagedata></v:shape>L'annulation de la dette est-elle possible et souhaitable? Court extrait de conférence de Claude QUEMAR Président du CADTM

    Oui si l'on considère que cela a été fait pour Cuba (à la demande des USA !) et de l'Allemagne. Oui si l'on considère l'équation suivante : 1 - 7 = 4. ( 1= somme empruntée ; 7= montant déjà remboursé ; 4 = montant restant à assurer... Oui si l'on considère que :
    <v:shape id=_x0000_i1031 alt="" type="#_x0000_t75"><v:imagedata o:href="http://bellaciao.org/fr/local/cache-vignettes/L8xH11/puce-96d77.gif" src="file:///C:/DOCUME~1/BLOB/LOCALS~1/Temp/msoclip1/01/clip_image003.gif"></v:imagedata></v:shape>sur une aide de 53 Milliards d'aide publique au développement seulement 15 % arrivent aux pays du Sud... A noter que dans cette aide publique au développement, on compte le montant des dégrèvements d'impôts dont les Français bénéficient pour " dons aux Associations et ONG ! L'Espagne se propose elle aussi d'inclure dans son APD le montant des réduction d'impôt pour don aux ONG ! Il faut également en déduire ce qui ne transite jamais vers les pays du Sud, le montant des intérêts de la dette... ! Le " virement informatique " effectué n'atteint jamais la somme de 53 Milliards d'aide publ


    votre commentaire
  • INTERVENTION SUR L'ATLANTISME

    LORS DE L'EMISSION DE RADIO CAMPUS RENNES (RCR)

    du mardi 8 avril 2008.

     

    <o:p> </o:p>

    - - - - - - - - - -

    <o:p> </o:p>

    Nous avons invité Christian DELARUE secrétaire national du MRAP et membre du Conseil d'administration d'ATTAC France pour nous donner son point de vue sur l'OTAN et plus globalement sur l'atlantisme qui revient sur le devant de la scène.

    <o:p> </o:p>

    Tout d'abord, c'est bien comme membre du MRAP et membre d'ATTAC que je participe à cette émission sur l'atlantisme. Ce n'est pas parce que je cède aisément au mélange des genres mais parce que le lien est fait organiquement entre le MRAP et ATTAC. Pour le dire clairement le MRAP est membre fondateur d'ATTAC et à ce titre je suis le délégué du MRAP auprès d' ATTAC France. J'aborderais donc la question de la défense des peuples dominés tantôt comme membre du MRAP (qui a pris position récemment sur le Tibet et sur l'Afghanistan) et tantôt comme altermondialiste membre d'ATTAC. ATTAC a produit deux ouvrages l'un intitulé « Inégalités, crises, guerres : sortir de l'impasse » en août 2003 et un an plus tard : « Le développement a-t-il un avenir ? » (août 2004) qui vont me servir d'appui ici ou là.

    <o:p> </o:p>

    Le professeur d'histoire que vous aviez invité n'ayant pu venir pour parler de l'OTAN, je vais, non pas le remplacer - car je ne suis pas historien -, mais présenter très rapidement l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord né en 1949, ce sans entrer dans les détails des rapports entre <st1:PersonName productid="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> et l'OTAN (que ce soit en 1966 ou en 1996).

    <o:p> </o:p>

    Mon propos va porter sur l'atlantisme et sur la question de ses alliances militaires mais aussi sur les autres formes de dominations entre pays dans le monde, au sein du système hiérarchisé mondial.

    <o:p> </o:p>

    L'atlantisme définit le système d'alliance militaire des pays occidentaux qui prévoit qu'en cas d'agression contre l'un d'entre eux tous réagissent d'une façon ou d'une autre après concertation. Dans ce système d'alliance ce sont les USA qui détiennent de fait la direction des opérations. Avant d'aller plus loin il importe de noter la différence - qui peut cependant ne pas être si nette en pratique – entre un atlantisme défensif et un atlantisme offensif et va-t-en guerre. En 2003 Chirac n'a pas suivi Bush dans sa guerre contre l'Irak mais Sarkozy lui veut envoyer des troupes françaises en Afghanistan. Si on laisse de côté les motivations de Chirac pour ne pas trop simplifier les choses on remarque que dans cette décision d'intervention en Afghanistan Sarkozy se montre à la fois très atlantiste et très va-t-en guerre. J'y reviendrais tout plus tard.

    <o:p> </o:p>

    Historiquement l'atlantisme a mis deux camps en affrontement, d'un côté l'Ouest capitaliste et de l'autre l'Est « communiste ». Avec la chute du Mur de Berlin en 1991 et la restauration capitaliste dans les pays de l'Est l'atlantisme entre en crise avant de prendre une nouvelle forme qui va se couler dans la doctrine du « Choc des civilisations » de Samuel Hutington qui pose un néo-campisme opposant un Occident libéral et démocratique à un Orient islamisé et autoritaire. Mais avant comme après 1991 il existait un tiers exclus. En 1955 naissait à <st1:PersonName productid="la Conférence" w:st="on">la Conférence</st1:PersonName> de Bandoung le tiers-monde qui voulait s'auto-développer hors de l'affrontement Est-Ouest. Aujourd'hui l'antiracisme de l'amitié entre les peuples comme l'altermondialisme convergent au sein des forum pour s'opposer à l'islamisme radical sans pour autant favoriser ni une islamophobie raciste ni une vision bushienne du Choc des civilisations.

    <o:p> </o:p>

    L'altermondialisme des ATTAC d'Europe défend une Europe non seulement autonome par rapport aux USA et refondée au plan social et démocratique ainsi que dans ses rapports avec le sud et notamment l'Afrique. Au-delà des désaccords sur tel ou tel point précis il s'agit de défendre des principes d'égalité, de laïcité, de participation citoyenne aux institutions ainsi que des droits sociaux émancipateurs tant pour les femmes que pour les homme et tant en Europe qu'au Sud. Ce faisant les citoyens –résidents ou nationaux ainsi que les peuples s'opposent au « capitalisme de casino » qui voit les exigences de la finance dominer le monde en favorisant une marchandisation et une appropriation privée généralisées ce au détriment des services publics et des biens communs.

    <o:p> </o:p>

    - Que pensez-vous du récent soutien des USA à l'intervention de <st1:PersonName productid="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> en Afrique ?

    <o:p> </o:p>

    Historiquement l'Afrique est le « pré carré » de <st1:PersonName productid="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> (et de quelques autres pays d'Europe) tout comme l'Amérique latine pour les USA. De puissance coloniale <st1:PersonName productid="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> est devenu, après les indépendances, une puissance impériale de second rang, ou du moins une puissance subissant une concurrence en terme d'impérialisme. <st1:PersonName productid="La Françafrique" w:st="on">La Françafrique</st1:PersonName> est néocoloniale au plan politique malgré les indépendances car elle dispose de solides réseaux politiques d'allégeance à l'Etat français. Au plan économique le poids des firmes multinationales nord-américaines est supérieur à celui des entreprises françaises qui restent bien implantées. Je n'ai pas de chiffres actualisés pour soutenir cette affirmation. Mais la réalité de l'Afrique est qu'elle est un continent à la merci des luttes inter-impérialistes. Et les USA ont besoin d'un gendarme efficace et expérimenté sur la zone pour « stabiliser le continent » ; un gendarme en capacité d'employer la carotte et le bâton et donc d'intervenir de façon militaire si la méthode de corruption des élites africaines fait défaut.

    <o:p> </o:p>

    - Revenons à <st1:PersonName productid="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> et à la décision d'envoyer des troupes françaises en Afghanistan. D'après l'AFP (1) L'UMP a demandé au PS "s'il considère que la frontière des droits de l'homme s'arrête à la frontière afghane, et s'il est prêt à prendre la responsabilité de voir les femmes afghanes porter la burka et le trafic de drogue se développer", a ajouté M. Lefebvre. "Le PS veut-il prendre le risque de rendre les armes devant Al Qaida ?", a poursuivi le député des Hauts-de-Seine.On dirait qu'Al Quida. Alors, Monsieur DELARUE qu'en dites-vous?

    L'UMP veut ainsi faire diversion sur deux sujets : l'un intérieur l'autre extérieur.

    D'une part d'une façon très classique il veut faire porter son regard à l'extérieur alors que la situation interne est loin d'être bonne. Une manifestation importante s'est déroulée samedi dernier 5 avril contre sa politique inhumaine à l'encontre des sans-papiers. Il ne s'agit pas que d'accéder à un Eldorado ainsi que je le lis dans le Ouest France d'hier – et là j'ouvre une paranthèse : ce ne sont pas les migrants les plus pauvres qui font le périple vers l'Europe et par ailleurs des pays proches reçoivent sur leur territoire plus de migrants que <st1:PersonName productid="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> -. Bien souvent, il s'agit aussi de fuir des dictatures mortifères. Donc, avant de vouloir déclarer la guerre à tous les pays qui ne respectent pas les droits humains il faudrait d'abord et avant tout promouvoir une politique de droits humains, de droits sociaux sur son propre territoire accessible à tous et en finir avec ces camps de rétention qui sont une honte et une indignité pour <st1:PersonName productid="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> riche comme pour la « France des droits de l'homme ». Ce point fondamental concerne autant <st1:PersonName productid="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> de Sarkozy que celle de Hollande (car les socialistes continue de répéter la fameuse phrase de Rocard comme si c'était toujours le problème majeur). Elle concerne aussi les USA gouvernés par des libéraux.

    Au lieu de changer de politique sur cette question comme sur d'autres Monsieur SARKOZY se fait donneur de leçons et endosse les habits vertueux du "Choc des civilisations". Là on passe à l'autre diversion.

    D'autre part en effet, il s'agit de légitimer une guerre contre l'Afghanistan, en oubliant deux choses: 1- son caractère sanglant car les américains ont perdu beaucoup d'hommes en Afghanistan (envahir c'est une chose, se maintenir en est une autre !) et 2 la question des motifs : ici il s'agit beaucoup plus de participer à une intervention proprement impériale et atlantiste-offensive qui vise à contrôler la région IRAK- IRAN- AFGHANISTAN que de promouvoir des droits humains. Car pour promouvoir des droits il faut agir sur d'autres paramètres comme la suppression de la dette.

    D'autres initiatives seraient à prendre au plan mondial via l'ONU concernant les droits des femmes, la laïcité et les droits des migrants. A ce sujet une convention internationale existe déjà : il faudrait que <st1:PersonName productid="la France" w:st="on">la France</st1:PersonName> la signe.

    sur le site ATTAC 35

    http://www.local.attac.org/attac35/Contre-l-atlantisme.html

    sur le site du MRAP 

    http://www.mrap.fr/interventions/atlantisme/view


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique