• Contre le fascisateur et sa politique antisociale et pro-riches (classiste)

    Le fascisateur, le terme vient de Fredéric Lordon en conclusion d’un article intitulé « Leur société et la nôtre »
    https://blog.mondediplo.net/leur-societe-et-la-notre)

    fascisateur © Ch DLR


    Le fascisateur est celui qui crée qui produit ou ici qui fait monter l’audience de la fasciste : Marine Le Pen ! Le fascisateur c’est ici Macron : « Macron a fait glisser méthodiquement tout le terrain vers l’extrême droite. » (Lordon)

    La fasciste, l’était avant bien sûr et cela fait longtemps déjà qu’elle s’était employée à aménager et ripoliner son discours pour le rendre plus présentable (que celui de Jean-Marie Le Pen) afin d’accéder au pouvoir (contrairement à JMLP); mais son audience actuelle plus forte vient tout à la fois des médias (certains plus que d’autres) et d’une politique antisociale de classe (classisme) fortement productrice de colère au sein des classes populaires (ouvriers et employé-es) mais d’une colère qui se trompe de cible et d’orientation : au lieu de viser les forces sociales dirigeantes et dominantes responsables de la casse sociale au sommet de la Nation ( et de l’Union européenne) elle cible les migrants étrangers, les réfugiés et votent à l’extrême-droite ! Erreur !

    La production matérielle du fascisme (comme processus) n’est pas attribuable au seul Macron car Hollande et Sarkozy ont apporté leur pierre mais il a fait très fort ! Il représente la destructivité néolibérale pour parler comme Eric Fromm. Mais lutter contre ce qu’on appelle « la thatchérisation du monde » est un combat plus large pour demain avec les forces syndicales et politiques de gauche, vraiment à gauche, gauche d’alternative systémique.

    Au plan électoral ce 9 avril 2022, les choses sont devenues relativement simples, contre la fasciste et le fascisateur un candidat de gauche émerge nettement !

    Ni fascisme ni fascisation ! A gauche avec le mieux placé !


    votre commentaire
  • GENERALISATION ABUSIVE

    Partir d'une pratique détestable (coller affiche sur PCF) d'un petit groupe d'appartenance (FI) et généraliser à l'ensemble de ceux et celles qui se réclament de cette appartenance (FI) est indigne car c'est la mécanique du racisme. -- C'est un peu comme si à partir des pratiques sexyphobes ou sexoséparatistes des intégristes religieux (islamisme ou juifs haredim) on condamnait tous les pratiquant-es de la dite religion.


    votre commentaire
  • Extrait d'un texte plus long

    Causeur, un nouveau Minute ?

    Gil Mihaely est le directeur de publication des trois périodiques : Causeur, Conflits et Transitions & Energies qui échangent des pleines pages de publicité à chaque numéro. Ce groupe de trois revues a été épaulé jusqu’en 2019 par un collectif d’anciens cadres activistes d’extrême droite : anciens d’Ordre Nouveau, du GUD, du PFN et parfois toujours proches du Grece.

    La société qui édite Causeur était jusqu’en 2019 soutenue à bout de bras (plusieurs centaines de milliers d’euros) par son actionnaire principal Gérald Penciolelli. En effet Causeur perd de l’argent année après année : 183 858 € de perte en 2019, 132 106 € de perte au titre de l’exercice 2018, après 500 000 € de pertes en 2017, à rapporter à un chiffre d’affaires de l’ordre de 1 million d’euros.

    Gérald Penciolelli a un profil politique très particulier : il fut membre de la direction d’Ordre Nouveau, de celle du Parti des Forces Nouvelles (PFN), actionnaire des publications d’extrême droite le Choc du Mois et Minute. On retrouvait chez d’autres actionnaires des personnes qui ont la même origine politique : Anne Meaux, venue du PFN, fonde un cabinet de communication qui travaille pour la droite classique et de grandes entreprises.

    Parmi les autres actionnaires de Causeur, on remarquait Xavier Niel via NJJ presse, NJJ médias et NJJ strategy dont -très curieusement- les commissaires aux comptes étaient Christian Baeckeroot (ancien dirigeant du Front National puis du Parti de la France) et son frère Guy [8].

    Pourquoi une partie des cadres de l’extrême droite parieraient-ils sur Causeur  ? Sans doute ont-ils vu dans ce titre un potentiel nouveau Minute. Hélas pour eux, Causeurne tient pas la comparaison, des articles éditorialisants et bavards, une ligne consistant à prendre le contre-pied de ce qu’ils croient être dans l’air du temps. Minute sortait des scoops, certains de ses journalistes étaient (politiquement) d’authentiques « fachos », mais ils sortaient de l’info. Causeur se contente de news « people » dévalorisantes sur des militant·es antiracistes.

    Source :
     
     
    XX
    Christian Delarue

    votre commentaire
  • Le salafiste Idriss Sihamedi, fondateur de BarakaCity, association islamiste dissoute par le ministère de l'Intérieur, vient d'être condamné à 3000€ d'amende pour insulte raciste à l'encontre de Zineb El Rhazoui qu'il avait insulté d'"arabe de service ».

    votre commentaire