• Le MRAP ne défend pas le voile islamique, ni les pro-voiles.


    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article73517

    Il arrive au MRAP de devoir défendre juridiquement des musulmanes voilées simplement en application de la loi française contre la discrimination raciale. Cela ne doit pas laisser entendre que le MRAP défend les musulmanes voilées plus que les musulmanes non voilées. Cette action du MRAP ne signifie pas la défense EN SOI du voile islamique et de ses variétés diverses.

    Et, c'est encore autre chose que de défendre - par inadvertance - un islam réactionnaire. Certes, il n'y a pas un trait d'égalité systématique entre voile et intégrisme ; mais bien souvent derrière le voile on trouve islamisme radical. A tout le moins celles et ceux qui partagent mon pont de vue estiment que ne devrait pas être favorisé au sein du MRAP les initiatives "pro-voile".

    Ceci dit, il y a ensuite des divergences d'appréciation . De nombreux camarades dans le MRAP, sont favorables à des incitations "pédagogiques" à l'abandon du port du voile ; soit pour la personne voilée elle même, soit pour soi même parce que l'affirmation ostentatoire constante du religieux est pénible à certains, notamment dans les lieux collectifs comme les lieux de travail, et dans tous les lieux ou l'on peut être durablement contraint d'être en voisinage durable avec un symbole religieux ostentatoire. Du coup, certains approuvent même la proposition de loi dite "de Françoise HOSTALIER ".

    Le MRAP est pour tous un mouvement qui depuis sa naissance en 1949 et plus encore depuis 1977 lutte contre toutes les formes de racisme. Parmi les dernière formes de racisme apparues figure le racisme contre les musulmans. Il ne s'agit pas de s'abstenir de critiquer l'islam, ni même d'interdire le blasphème . Là n'est pas le racisme islamophobique, sauf quand cette critique globalisante sert en fait à stigmatiser l'ensemble des musulmans et in fine à abonder dans le sens de la thèse du Choc des civilisations. Le fait d'appartenir à une religion, l'islam, suscite des comportements de haine et d'exclusion apparentés tant par les lois que par l'analyse des mécanismes en jeux à du racisme. Cela est avéré. Pour autant tout ce qui relève de l'islam n'est pas un absolu qu'une société laïque doit respecter absolument. D'ailleurs la récente position de la HALDE par rapport à la demande de l'ANAEM confirme cette position quoique de façon timide.

    Les musulmanes doivent respecter aussi les principes de la laïcité en France et sur le continent européen. D'ailleurs il faut bien signaler qu'elles le font pour la plus grande majorité d'entre elles. Seule une minorité, certaines consentantes, d'autres pas, plus une frange "activiste pro-voile", persiste à s'opposer aux conquêtes du droit des femmes et à ce que l'on peut appeler la mentalité laïque (affichage discret de sa religion) On le sait. Ce n'est pas au MRAP, mouvement laïc, à encourager les pratiques réactionnaires en soutenant naïvement la "liberté" de de voiler.

    Christian Delarue

    BE et CA du MRAP s'exprimant à titre personnel


    1) Le voile, la kippa ; le fétiche et la personne : une double distinction | 26 septembre 2008


    http://www.blogg.org/blog-44839-billet-le_fetiche_et_la_personne___une_double_distinction-869472.html


    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article419


    2) Exposé des motifs loi de laicite - FH
    http://www.bellaciao.org/fr/spip.php?article73014


    3) Combattre le racisme islamophobique ne signifie pas a priori protéger absolument toutes les pratiques issues de l'islam ! C Delarue |
    14 octobre 2008*

    http://www.blogg.org/blog-44839-themes-5___voile_islamique-155871.html

    4° c'est à dire la philosophie équilibrée de la loi française de mars 2004 qui se montre favorable aux signes religieux discrets mais contre les signes ostensibles à l'école


    votre commentaire
  • Combattre le racisme islamophobique ne signifie pas a priori protéger absolument toutes les pratiques issues de l'islam !

    Monsieur DELARUE, pouvez vous comme membre de la direction du MRAP nous dire votre appréciation sur la position de la HALDE?

    - Pouvez vous d'abord rappeler la position de la HALDE?

    La Halde - Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité - vient de délibérer sur le port du voile, suite à la requête formulée par l'Anaem - Agence nationale pour l'accueil des étrangers et des migrants. Plusieurs jeunes filles portant un voile intégral avaient été refusées en cours de français, selon la législation sur les signes religieux ostentatoires. D'où la requête. La Halde a tranché en affirmant que de refuser le port d'un voile intégral et par là même les jeunes femmes qui le porte n'est pas discriminatoire.

    (Je n'avais pas en tête la délibération exacte : la voici ci-dessous en notes)

    - Cette position va-t-elle à l'encontre de l'antiracisme que vous défendez au MRAP?

    Etre antiraciste, y compris en luttant contre le racisme islamophobique comme le MRAP le fait, ne signifie pas apriori protéger absolument toutes les pratiques issues de l'islam. De l'affaire Truchelut à celle de l'auto-école ou celle dite Faiza M ou de la giffle sur le parking de Marseille on sent bien que sous des formes variées un religieux excessif voir rigide et machiste cherche à s'imposer et y parvient en s'appuyant sur la législation anti-discrimination. La loi française le permet. La HALDE pour la première fois pose des bornes. Il faut bien que les limites soient posées par une institution quelconque si le législateur ne le fait pas .

    - Vous êtes donc satisfait de cette position de la Halde ?

    Pour certains anti-racistes - dont je suis - la position récente de la HALDE est une délivrance. Je veux dire qu'elle était attendue . Les féministes et les laïcs doivent savoir que tous dans le MRAP n'estiment pas que la discrimination religieuse est absolue. Pour ma part je partage les appréciations qu' Elisabeth BADINTER a développé il y a quelques jours sur RTL, à savoir que le voile intégral empêche toute vie sociale. Il prédestine à une vie de réclusion. Il est un enfermement. La société doit mettre des limites à ce genre de pratiques et empêcher sa généralisation.

    NOTES

    Elisabeth BADINTER et la position de la HALDE face à la burka (sur rtl )
    http://media.rtl.fr/online/sound/2008/1010/2128734_RTL-avec-Elisabeth-Badinter-philosophe-fem


    Délibération relative à une demande de consultation de l'ANAEM sur la compatibilité de l'interdiction du port de la burqa dans le cadre d'une formation linguistique obligatoire en vertu d'un contrat d'accueil et d'intégration (CAI) n° 2008-193 du 15/09/2008

    La haute autorité a été saisie d'une demande d'avis portant sur la compatibilité de l'interdiction du port de la burqa avec le principe de non-discrimination dans le cadre d'une formation linguistique obligatoire en vertu d'un contrat d'accueil et d'intégration (CAI). S'appuyant sur la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme et les exigences pédagogiques de l'enseignement linguistique, la haute autorité décide que l'obligation faite aux personnes suivant une formation linguistique dans le cadre du contrat d'accueil et d'intégration de retirer la burqa ou le niqab est constitutive d'une restriction se conformant aux exigences des articles 9 et 14 de la C.E.D.H., et de l'article 2 du Protocole n°1 à la C.E.D.H..

    Direction Juridique, HALDE - 15/09/2008

    http://www.halde.fr/Deliberation-relative-a-une,12564.html
     


    votre commentaire
  • Une dizaine de textes sur la même thématique : du court, du long...

    Voile et situation de formation - la Halde et l'Anaem
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article427

    SOMMET DE L'EGALITE - NPNS
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article425

    L'affaire Sabeh Kadi, musulmane voilée, contre une auto-école des Pavillons-sous-Bois - Débats du MRAP
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article424

    Lieux de cultes pour tous et fin du grandiose pour tous - C Delarue
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article421


    Voile, kippa : le fétiche et la personne - C Delarue
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article419

    Pakistan : un crime d'horreur - A Sugier
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article416

    DISCRETION donc NEUTRALITE donc LAICITE - C Delarue
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article409

    Belgique : Signes religieux à l'école : le point sur la situation - N Geerts
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article361

    Cinq ans après, retour sur le rapport de 2003 de la CNCDH (Islam en France)
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article300

    L'islamisme contre les femmes partout dans le monde - M Hadjam
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article164


    UN SIMPLE FOULARD ? UN VULGAIRE FICHU ? ou AUTRE CHOSE...
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article65

    QUE PENSER, QUE PROPOSER SUITE AU VERDICT "JULIENRUPT" (VOILE VOSGIEN) ?
    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article22

    *LE "VOILE VOSGIEN" : M AOUNIT – C DELARUE – G KERFORN et la Fédé 40 *
    http://www.bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=53393


    votre commentaire
  • LE VOILE, LA KIPPA ; LE FETICHE ET LA PERSONNE : LA DOUBLE DISTINCTION
     

    http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article419

    VOILE, KIPPA ; LE FETICHE ET LA PERSONNE : LA DOUBLE DISTINCTION

     

    A peu de chose près, comme Ralph Giordano, je pourrais reprendre son propos : “Je ne veux pas voir des femmes portant la burqa dans la rue. Je me sens insulté quand je vois cela. Pas par les femmes elles-mêmes, mais par ceux qui les ont transformées en pingouins humains.” Pour ma part, ce serait plus en lieux de proximité obligé (travail) que cela deviendrait insupportable et moins dans la rue.

    http://www.causeur.fr/nous-sommes-tous-des-musulmans-allemands,965

    1 - La haine du fétiche et du voile islamique.

    Le voile islamique comme signe ostentatoire constitue une affiche publicitaire constante de l'islam que l'on devrait pouvoir fuir (et le phénomène est ici identique pour les "femmes-sandwicht" de l'islam ou pour la kippa des juifs). Le voile a une autre dimension qui porte sur les rapports hommes-femmes et femmes respectables (musulmanes voilées) - femmes non respectables (occidentales et occidentalisées). Les niqabs ou burquas transforment, encore plus que le voile islamique ordinaire, les femmes en objet sexuel honteux, ce qui est plus grave encore. Elles sont bâchées intégralement contre le regard masculin. Dans les pays de violence masculine forte le voile est devenu un moyen de protection contre l'absence généralisée et légitimée de maitrise des hommes à l'égard des femmes (1). Dans les pays occidentaux le port du voile opère un retour en arrière sur la conquête d'égalité vestimentaire entre hommes et femmes puisque les femmes ne sont pas massivement agressées dans la rue - y compris lorsqu'elles portent des jupes courtes - mais chez elles, là ou la légitimité tombe du fait de l'invisibilité . Se cacher des hommes là ou le machisme est relativement illégitime semble faire reculer l'ensemble des rapports hommes-femmes au lieu de l'améliorer.

    Les signes ostensibles ou ostentatoires des religions heurtent la mentalité laïque (2 ) qui plaide pour une affirmation discrète . Pour autant l'islam m'indiffère comme les autres religions et les musulmans n'ont pas moins de dignité que les chrétiens ou les athées. Bref je ne suis pas islamophobe global. Le schéma de la double distinction aide à circonscrire la critique et à se prémunir d'une accusation trop facile.

    2 - Respect des personnes et des croyances


    - la séparation verticale distingue les musulmanes voilées et non voilées.

    Il est bon de rappeler d'une part qu'il y a de nombreuses musulmanes de mentalité laïque et d'autre part que le voilage n'est pas une essence liée organiquement à l'islam. Autrement dit il s'enlève. Et il s'enlève sans perte de religion . Ce n'est pas moi qui interprète la religion mais c'est le réel de la distinction qui le pose. La preuve du pudding est qu'il se mange !


    - la séparation horizontale distingue le voile (en haut) de la personne humaine (en-dessous).

    La critique et le combat contre le haut - le voile - ne signifie pas mépris contre le bas, la personne en dessous. Si bien que je peux être solidaire d'une femme voilée contre une non voilé qui est pour l'atlantisme, le sécuritarisme. Si bien que je puis dire "je pisse sur tous les signes ostensibles" (car je n'ai aucun respect pour les fétiches, les objets à signification qui rabaisse l'humain face à un autre humain ou face à une puissance surnaturelle) mais cependant défendre les personnes qui les portent sur d'autres aspects et même d'ailleurs défendre les signes discrets de religion puisque je ne suis pas contre les religions mais contre leur emprise dans la société, leur impérialisme.

    - La tolérance abusive refusée au profit de la laicité pacifique et respectueuse des personnes.

    Vouloir l'exclusion du voile dans certains lieux, ce n'est pas vouloir l'exclusion de la personne qui la porte car elle peut entrer sans voile. Bienvenu Madame mais sans voile ! Il va falloir des lois pour protéger les lieux publics de l'envahissement du voile islamique. Car ce voile comme une kippa a une nature religieuse. Et comme ce signe est porté à hauteur de personne de façon continue, il est plus agressif qu'une croix sur un mur. Que la personne le veuille ou non elle vous pète sa religion en pleine figure. C'est ce que l'on appelle la signification objective. Ce n'est d'ailleurs pas la seule, je renvoie aux critiques féministes. Donc, nul n'est obligé de supporter ; mais en l'état de la législation : soit on fuit l'agression, soit l'autre se découvre !

    Christian Delarue MRAP

    1) Pakistan : un crime d'horreur - A Sugier

    Sur Riposte laîque ce point de vue de Bat Ye'Or qui sait de quoi elle parle quant à l'ampleur du phénomène hypersexiste même si le désaccord apparait sur l'explication et la portée : Le harcèlement existe aussi au nord et la nourriture ou le climat ne sont effectivement pas à la racine de cet hypersexisme. Religion et patriarcat font ici cause commune.

    Bat Ye'Or : en islam, il n'y a pas de distinction entre politique, loi civile et religion

    Que pensez-vous du foulard islamique, du voile des femmes ?

    BY : Moi, si j'étais une jeune fille et si je vivais dans un pays musulman, je me couvrirais du voile de la tête aux pieds ne serait-ce que pour me protéger de l'agression masculine. Parce que toute jeune fille, un peu jolie, un peu attirante, est soumise à un tel harcèlement sexuel à chaque moment de son existence dès qu'elle franchit le seuil de sa maison, qu'une vie normale est absolument impossible. On devient obsédé par le harcèlement sexuel que l'on supporte, par les attouchements continuels d'inconnus qui vous bousculent, qui vous touchent, dans les lieux publics, dans les cinémas, dans la rue, surtout dans les transports publics où les gens sont serrés comme des sardines en boite. Je me place sur le plan pratique de la femme qui veut se protéger de l'agression des mâles.

    RL : Quelles sont les raisons de ce harcèlement sexuel dans les pays arabo-musulmans ?

    BY : J'ignore pourquoi les hommes dans les pays musulmans sont aussi agressifs envers les femmes. Serait-ce le climat, serait-ce la nourriture ? Ce sont des comportements que l'on retrouve à divers degrés dans les pays du Sud. En Europe, le voile ne se justifie pas, sauf si l'on veut suivre absolument les préceptes de la Charia, car en Europe, ce harcèlement sexuel n'existe pas. Je trouve que le voile ne devrait pas être autorisé dans les lieux publics et surtout sur les pièces d'identité. On doit pouvoir montrer son visage, car on ne sait pas qui se cache derrière le voile, ce pourrait être un criminel ou un terroriste.

    http://www.ripostelaique.com/

    2) Essai sur la mentalité laïque

    DISCRETION donc NEUTRALITE donc LAICITE - C Delarue


     


     


    votre commentaire
  • VOILE ET AUTO ECOLE

    Extrait d'un texte personnel .

    Je rentre du FSE de Malmoe en Suède et je tombe sur le communiqué du MRAP à propos de voile dans une auto-école. Mais à la différence des affaires précédentes il ne s'agit ici ni d'un problème de signes religieux ostensibles heurtant la mentalité laïque ni de signe d'oppression des femmes mais d'une interdiction technique. La technique peut masquer évidemment bien des choses. Mais est-ce le cas ?

    Une femme voilée, française née dans l'Hexagone, mère de trois enfants, Sabeh Kadi, aurait été refusée d'inscription dans une auto-école, à cause de sa tenue. La gérante de l'auto-école, Madame Patricia Gerber se rappelle d'une jeune femme, voilée, qui a dit vouloir inscrire sa sœur. Le règlement intérieur lui a été présenté, qui précisait que pour des raisons de qualité d'audition, il était demandé de ne porter aucun couvre-chef, casquette, bonnet, foulard ou turban. L'auto-école de Patricia Gerber a donc fixé des règles précises, sans distinction de personnes. Ces règles, à Pavillons-sous-Bois, étaient acceptées de tous. Selon la propriétaire, la jeune femme, qui se révèlera être Sabeh Kadi, n'aurait pas protesté, et serait partie sans qu'il y ait eu le moindre différend. Ces faits sont exacts (2).

    Néanmoins le MRAP a fait un communiqué accusant une islamophobie (1) Or l'auto-école de Patricia Gerber a fixé des règles précises, sans distinction de personnes, règles qui, à Pavillons-sous-Bois, étaient acceptées de tous. Alors le Mrap doit-il ignorer sous prétexte d'islamophobie qu'on interdise aussi casquettes, bonnets et autres turbans.

    Comme je l'ai répété le voile même lorsqu'il est clairement islamique n'est pas le symbole intouchable de l'islam . Il y a des millions de musulmanes non voilées et d'autres qui se voilent et se dévoilent selon les circonstances. Ici c'est en quelque sorte "pas touche au voile en toute circonstance" ! Le MRAP se fait le défenseur absolu non de l'islam et des musulmans mais du voile, d'un certain islam rigide. Ne sort-il pas de son rôle ?

    Contre un certain Islam rigide ne peut-on défendre sans encourir l'accusation de racisme islamophobique que Sabeh Kadi femme voilée se doit de se découvrir dans certaines circonstances notamment en auto-école. Ce faisant elle ferait beaucoup pour que l'islam ne soit pas autant critiqué. Car l'islam rigide mérite une critique ferme. Du moins dans les sociétés libérales de moeurs .


    Christian Delarue
    membre de la direction du MRAP


    (1) http://www.mrap.fr/communiques/autoecole/view

    (2) http://www.lepoint.fr/actualites/ecoutez-controverse-autour-du-port-du-voile-dans-une-auto-ecole/920/0/274843


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique